En route pour le Honduras!
Nouveau boulot et nouvelle vie en terre inconnue!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Où suis-je actuellement ?




«  Mai 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 



Rubriques


Menu


Du gâchis, voilà ce que c'est...

Coups de feux au loin, sirènes de police et des ambulances, cadavres en gros plan en une des journaux...

Welcome back to Honduras.

 

Me voilà donc de retour au Honduras après mes vacances en France....que ça m'a fait du bien de changer d'air et de décor.

 

De ne plus entendre les coups de feu au loin, de ne plus avoir peur de sortir marcher dans la rue, de ne plus ouvrir un journal sans y voir un ou plusieurs cadavres...

 

Ne m'a manqué que la chaleur, parce qu'ici il fait 30 degrés alors qu'en France il en fait -5! Mais juré c'est bien la seule chose qui m'a manquée...

 

Quoi vous dire? Que ceci est sûrement l'un des derniers messages que je vais écrire sur ce blog. Comme vous le savez, ma mission va être fermée pour des 'raisons de sécurité' et aussi pour ma santé mentale!!! Donc je suis en attente de ma prochaine affectation et de la date à laquelle je vais partir. En attendant rien à raconter, que de l'ordinaire.

 

Reprise de la vie 'normale' dans ce pays et cette ville en particulier, San Pedro Sula: crimes, braquages, crimes, enlèvements, braquages, crimes, peur, peur, peur....

 

'Normale' parce que tous les gens à qui j'essaie d'expliquer qu'il existe un monde en dehors de cette violence quotidienne refusent de me croire....ou me disent que c'est dans mon pays alors que c'est pas normal que les gens ne soient pas armés comme ici...

 

C'est tellement triste de penser ça que ça ma désespère et que je n'ai même plus envie d'essayer de leur expliquer. Pour la plupart, leur vision des choses s'arrête aux frontières du Honduras, pays dont ils sont super fiers.

 

Si ici les gens sont armés, s'ils braquent les pauvres pigeons qui osent s'aventurer à marcher dans les rues, si les bus sont braqués, si les gens se font assassiner, si les gens se font enlever, si les gens ont peur de sortir de chez eux, c'est parce que le monde entier vit comme ça aussi...

 

C'est pénible à entendre...

 

Et c'est dur à dire mais je renonce. La vérité c'est que je suis fatiguée d'être là et d'avoir peur; de n'avoir ni vie sociale, ni vie culturelle depuis.....alors je souris et je laisse dire.

 

Pourtant c'est un beau pays, le Honduras! Y a plein de choses magnifiques, d'endroits magiques à découvrir et de gens sympathiques à rencontrer.

Du gâchis...


Publié à 07:05, le 12/01/2009, San Pedro Sula
Mots clefs :
Lien