En route pour le Honduras!
Nouveau boulot et nouvelle vie en terre inconnue!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Où suis-je actuellement ?




«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930



Rubriques


Menu


Honduras, cher pays de mes grandes premieres...

...dont je me passerais bien!

 

Donc apres le braquage et mon petit tour au commissariat pour porter plainte, pour la premiere fois de ma vie, dans la nuit de vendredi a samedi, visite aux urgences d'une clinique, pour la premiere fois de ma vie aussi!

 

C'est fou je n'étais quasiment jamais malade en France et ici je cumule au point de débarquer aux urgences, seule et en pleine nuit, quel souvenir!

 

C'est que ma grippe me prend la tete, c'est le cas de le dire. Apres la gorge, les yeux et le nez, ce sont les oreilles qui ont pris vendredi soir. Je pensais que ça allait passer, que nenni. A 1h30, je me suis décidée pour les urgences d'une clinique "bien" recommandée par tous ceux que je connais.

Avant j'ai bien essayé de réveiller quelques amis, pour que quelqu'un m'accompagne, sans succes. J'ai donc appelé un taxi et je suis allée a la clinique.

 

Et heureusement qu'on m'avait dit qu'elle était "bien, une des meilleures de la ville" sinon je n'y aurais pas cru! Du coup je n'imagine meme pas a quoi doivent ressembler les cliniques de seconde catégorie, et ne parlons pas de l'hopital public.

 

Le truc pour prendre la tension était super vétuste, le thermometre au mercure sous l'aisselle.... les freins des roulettes de mon lit ne fonctionnaient pas, du coup j'avais l'impression d'etre sur un bateau, ça n'arretait pas de bouger. Et les draps ne devaient pas avoir vu une machine a laver depuis un moment....

 

Imaginez donc mon angoisse quand la doc m'a dit que pour calmer ma douleur elle allait me faire une intraveineuse de calmant... Sur le coup je crois que j'avais plus mal et juste envie de rentrer chez moi. J'ai suivi la préparation de la piqure et j'ai été bien soulagée de voir la seringue et l'aiguille sortir d'un sachet stérile. Résultat, 2 min plus tard je n'avais plus mal nulle part. Allelujia! Parce que le truc c'est que la doc ne voulait pas me laisser aller en pleine nuit dans une pharmacie, trop dangereux, donc elle a calmé la douleur, pour pouvoir attendre le matin que je puisse aller acheter les médocs.

Plus de peur que de mal mais j'espere ne jamais avoir a y retourner. C'est la maison des horreurs!

 

Bon et puis ensuite il a fallu passer a la caisse. Et je comprends pourquoi la majorité des honduriens ne se fait pas soigner parce que pas les moyens. Pour ma visite aux urgences en pleine nuit et l'injection ça m'a couté 20 euros, soit 600 lempiras.

Et les médicaments, je m'en sors pour 1124 lempiras, soit presque 40 euros. En tout, presque 1800 lempiras.

Le salaire moyen ici c'est entre 4000 et 5000 lempiras. Donc les gens ne peuvent pas aller chez le médecin et acheter les médicaments parce que ça représente une somme énorme sur leur salaire mensuel.

C'est vraiment triste....

 

 

Voila, donc j'ai passé mon we chez moi couchée a prendre mon mal en patience. Et je n'ai pas pu aller au stade samedi soir voir THE match de la Sélection Nationale de foot contre le Canada, qualifications pour la Coupe du Monde 2010.

 

Honduras a gagné 3-1 et comme a chaque fois qu'il gagne un match, c'est comme s'il avait gagné la Coupe du Monde. Feux d'artifices, concerts de klaxons et défilé de voitures toute la nuit.

Et Inédit, le dimanche, y a 6 chaines de restos, type Burger King....qui offraient a manger toute la journée si on gagnait! J'imagine la folie du dimanche quand tout le monde est allé se jeter sur la nourriture!

 

Seul bémol a toute cette liesse, samedi soir 1h avant le match en plein centre-ville, un jeune homme de 26 ans s'est fait descendre dans sa voiture alors qu'il allait au stade. Vengeance, reglement de comptes, on ne sait pas. C'est juste que Canal 6, la chaine la plus populaire du Honduras et qui retransmettait le match a fait une parenthese et était sur les lieux en 30 secondes. On a eu droit en direct aux images de la voiture pleine de balles et du corps du pauvre type qu'on sortait de la voiture. Perso je peux pas regarder mais ici c'est un spectacle. Triste triste...


Publié à 07:30, le 13/10/2008, San Pedro Sula
Mots clefs :
Lien