En route pour le Honduras!
Nouveau boulot et nouvelle vie en terre inconnue!

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Où suis-je actuellement ?




«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 



Rubriques


Menu


Retour a l'envoyeur....

...ou la triste histoire de deux jeunes honduriens qui voulaient visiter Paris.

 

C'est donc l'histoire d'un jeune couple de honduriens qui devaient aller en France passer 10 jours en amoureux. Ils ont fait appel a une agence de voyage de San Pedro Sula qui leur a réservé l'avion et l'hotel. Ils ont payé la modique somme de 50 000 Lempiras, soit pres de 1500 euros, soit les yeux de la tete pour ici. Toutes leurs économies et celles de leurs parents...

 

Lundi, ils ont pris l'avion en revant a leur séjour en France. En fait de France, ils n'ont vu que le terminal E de Roissy et les bureaux de la Police des Frontieres avant de faire un retour express a SPS via Mexico.

 

Quand ils sont passés a l'immigration a Roissy, la Police a vérifié ou ils allaient et ce qu'ils allaient faire: ils ont présenté tous les papiers que l'agence leur avait fournis, leurs billets retour et l'adresse de l'hotel a Paris. La Police a voulu vérifier et a appelé l'hotel, qui leur a répondu qu'ils n'avaient pas de réservation a leur nom.

 

J'imagine leur détresse: ils avaient tous les papiers de l'agence avec leur circuit et leur facture du voyage. Comme ils ne parlent pas un mot de français, une interprete est venue les aider et leur expliquer qu'ils n'avaient pas de "document valable certifiant le but et les conditions de leur séjour", c'est ce qu'il y a écrit sur le papier de "retour a l'envoyeur" de la Police des Frontieres.

 

Résultat, partis heureux le 21 juillet, ils étaient de retour le 22, dépités et en colere. Et pas contre la Police française qui a été "tres gentille" (sic) avec eux mais qui a "juste fait son triste travail" (sic), mais bien contre l'agence de voyage qui les a escroqués et dépossédés de tous leurs sous et de leurs reves.

 

Donc ce matin, le jeune homme et le pere de la fille, sur les conseils de leur avocat, sont venus a l'Alliance pour faire traduire les avis d'explusion afin de pouvoir se retourner contre l'agence de voyage.

 

Donc incroyable mais vrai, j'ai traduit la "Réquisition" de Madame le controleur général, directrice de la Police des Frontieres de Roissy-Charles de Gaulle-Le Bourget, demandant a Air France de prendre en charge ces deux jeunes gens afin de les ramener a Mexico dans les plus brefs délais. Comme s'ils étaient des délinquants alors que ce ne sont que deux amoureux qui voulaient visiter la France, notre beau pays...


Publié à 09:55, le 24/07/2008, San Pedro Sula
Mots clefs :
Lien